A DIFFUSER LARGEMENT AUPRÈS DE TOUS LES PROPRIÉTAIRES DE CHEVAUX dans la Drôme !!!

Aller en bas

A DIFFUSER LARGEMENT AUPRÈS DE TOUS LES PROPRIÉTAIRES DE CHEVAUX dans la Drôme !!!

Message  Cathy le Ven 2 Déc - 23:27

En l'espace d'un mois (novembre 2011) et dans un rayon d'environ 5 km, 4 chevaux sont morts dans des circonstances mystérieuses présentant d'inquiétantes similitudes : chaque fois, les faits se sont déroulés la nuit, et les propriétaires ont retrouvé leur cheval très mal en point ou déjà décédé au petit matin ; chaque fois, les clôtures ont été cassées à plusieurs endroits (piquets pliés, rubans cassés...). Et chaque fois, plusieurs chevaux ont été retrouvés affolés, certains littéralement trempés de sueur, comme si on les avait fait courir.

A ce jour, quatre chevaux sont morts :
- à l'élevage Peyron, à Chamaret, Marie-Catherine Peyron a perdu deux juments pleines.
- à Margerie, M. Labajot a retrouvé morte sa jument camargue, couverte de sudation. Il y avait des ânes avec la jument, visiblement terrorisés. Le propriétaire a mis trois jours avant de pouvoir les approcher de nouveau.
- hier matin à Richerenches, Robert Juvin a retrouvé son quarter horse comme tétanisé, pétrifié, incapable de marcher. Le cheval s'est couché et est décédé 24 heures après.
- ce matin, William Coulomb a trouvé ses clôtures cassées près de La Bégude-de-Mazenc et les chevaux affolés, mais aucun décédé.

Dans tous les cas, les vétérinaires ont été formels : aucun symptôme de colique. Marie-Catherine Peyron a demandé une autopsie et envoyé la tête, le foie et les intestins des juments décédées. Le laboratoire n'a trouvé aucune cause médicale au décès (pas de virus, épidémie, méningite etc.) et a conclu (après analyse de la cervelle) que les chevaux n'étaient pas morts d'ingestion ou de colique, mais d'une électrocution qui avait détruit le système nerveux.

Un prélèvement de liquide céphalorachidien a également été effectué sur le quarter horse de Robert Juvin (résultats en attente).

Les propriétaires ont porté plainte contre X.

EN RÉSUMÉ, à ce jour il s'agit seulement de constatations et il n'y a aucune preuve permettant d'accuser qui que ce soit. Les causes pourraient être médicales, et encore méconnues. Néanmoins, face au mystérieux diagnostic d'électrocution du laboratoire et à la similitude des circonstances (chevaux affolés, clôtures brisées...), on est en droit de se poser des questions sur l'étrangeté de ces "coïncidences", et donc sur l'éventualité d'un acte malveillant. Se pourrait-il qu'il s'agisse d'actes volontaires et barbares - peut-être effectués au moyen d'un pistolet "taser" ? Ce ne serait hélas pas la première fois que des chevaux au pré seraient victimes de violences ou mutilations.

Dans tous les cas, soyez très vigilants, surtout si vous avez des chevaux accessibles depuis la voie publique (à chaque fois, les chevaux décédés étaient en bord de route ou de chemin, et visibles de la route).

Merci de diffuser cette information le plus largement possible auprès des propriétaires de chevaux, mais aussi vétérinaires, maréchaux-ferrant, etc

Helene-Josian Ducoudret
avatar
Cathy
Admin

Messages : 2457
Points : 6175
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://cathy83.sosblog.fr/bienvenue-b1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum