Chiens enfermés sur des balcons

Aller en bas

Chiens enfermés sur des balcons

Message  Cathy le Dim 17 Oct - 12:48

En attendant que la détention d'un animal enfermé sur un balcon prison soit interdite :

Nous demandons de manière urgente à Monsieur de Mongolfier, Procureur De La République à Nice, une application stricte de L'Annexe 1 de L'Arrêté du 25 Octobre 1982 qui autorise ce mode de détention, subordonnant toutefois le propriétaire du chien maltraité à un certain nombre de conditions et d'obligations.

Tout manquement aux conditions et obligations énoncées dans l'Arrêté peut-être qualifié de mauvais traitement au sens de L'Article R.654-1 du nouveau Code Pénal, punissant le propriétaire maltraitant à une amende d'un montant maximum de 763 Euros.

De ce fait, nous demandons donc à Monsieur De Mongolfier d'appliquer les lois en vigueur en condamnant chaque propriétaire maltraitant à s'acquitter de cette amende avec obligation de leur part de respecter le contenu de L'Arrêté et le cas échéant, engager toutes poursuites nécessaires pour retirer l'animal maltraité si le propriétaire ne s'y conformait toujours pas.

http://lapetition.be/en-ligne/petition-8475.html



merci de signer et de diffuser cette pétition
pour Perle qui vit depuis 11 ans sur ce balcon dans des conditions + que précaires et pour tous les autres
merci pour eux
avatar
Cathy
Admin

Messages : 2457
Points : 6175
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://cathy83.sosblog.fr/bienvenue-b1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Une association se bat pour « délivrer » un rottweiller (Perle) laissé sur un balcon

Message  Cathy le Lun 18 Oct - 18:47

Publié le lundi 18 octobre 2010

L’histoire est tellement bête! » Cédric Paquet soupire.
Le président de l’association G.A.L.A. (Groupe d’action pour l’amour des animaux) aurait aimé que « les choses se passent autrement ». Sans courriers au procureur de la République, sans coups de fils à tous les organismes concernés, sans pétition, sans contact avec les médias.

Mais hélas, pour aider Perle, il ne voit plus que ça : « lancer publiquement un SOS ». C’est son… chien de bataille depuis plusieurs mois. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il y ait un soleil de plomb, un rottweiller, âgé de 11 ans, vivrait en permanence sur un étroit balcon de l’avenue Désambrois. Des voisins auraient alerté l’association afin qu’elle intervienne.

« Ce chien n’est jamais promené, n’a pas une niche suffisante et ses gamelles sont vides. Nous avons voulu comprendre ce qu’il se passait dans cette famille pour leur venir en aide », explique Cédric Paquet.

Alors Chantal Fontanesi, sympathisante de G.A.L.A., va sonner chez le propriétaire de Perle. « En guise de réponse, j’ai reçu un sceau d’eau sur la tête! » La dame est sidérée. « Nous étions prêts à lui construire une niche digne de ce nom, à le nourrir voire à le placer en famille d’accueil dans le cas où ses patrons ne voudraient plus de lui…»

Glacés par l’accueil, elle et Cédric Paquet cherchent d’autres soutiens. « Nous n’avons rien obtenu de concluant… » Déception. G.A.L.A. mène son enquête. « Nous avons découvert qu’il existait un arrêté ministériel du 25 octobre 1982 qui exige, entre autre, qu’un espace suffisant et un abri contre les intempéries soient réservés en toutes circonstances, notamment aux chiens laissés sur le balcon. » Une amende de 762e peut être imposée.

Branle-bas de combat pour l’association, qui décide de contacter le procureur de la République. « Si nous n’arrivons pas à faire appliquer une loi toute simple pour protéger un animal, comment pouvons-nous être en mesure de nous battre pour des causes plus sérieuses », s’interroge le jeune président de G.A.L.A.

Depuis le boulevard de Cimiez, les yeux rivés sur le logement concerné, Michèle Mercier et Betty Ulmer, marraines de l’association, sont dépitées. « Vous savez, je ne vais pas me contenter de murmurer ! Je vais crier et très fort ! C’est un scandale de laisser vivre un animal de cette façon-là », s’indigne la première. « Les gens qui n’aiment pas les animaux n’aiment pas les hommes », renchérit la seconde. « Nous avons lancé une pétition sur le site Internet de G.A.L.A. et nous espérons sensibiliser un maximum de personnes. Notre but est de sortir les animaux de l’enfer, pas de nous acharner sur leurs propriétaires ! »
Malgré plusieurs tentatives, nous n’avons pas été en mesure d’entrer en contact avec le maître de Perle.
L’homme aurait affirmé, par ailleurs, aimer son chien…

--------------------------------
Savoir +
Association G.A.L.A.
Site web : http://gala.fr.nf/

Cédric Paquet, président de l’association G.A.L.A., accompagné de Betty Ulmer et de Michèle Mercier, les marraines, au niveau de l’avenue Désambrois, où vit « Perle ». Ils parlent de « balcon-prison ».

avatar
Cathy
Admin

Messages : 2457
Points : 6175
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://cathy83.sosblog.fr/bienvenue-b1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum